Collomb favorable à l’intervention de l’État dans la formation des imams

Source : europe1

 

Le ministre de l’Intérieur s’est prononcé dimanche en faveur d’une intervention de l’État dans la formation des imams.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, s’est déclaré favorable dimanche à ce que l’État “puisse intervenir” dans la formation des imams pour qu’ils soient “des imams de la République française” et non envoyés par des pays étrangers.

“On voit bien que nous avons aujourd’hui un certain nombre de difficultés tout simplement parce que tout le monde peut se proclamer imam aujourd’hui”, a estimé le ministre lors de l’émission Questions politiques sur FranceInter/FranceInfo/Le Monde.

“Il faut permettre que l’on n’ait pas simplement les imams envoyés dans des pays étrangers”. “Il faut donc faire en sorte que l’on puisse développer les diplômes universitaires qui permettent d’avoir une certaine formation des imams, permettent que l’on n’ait pas simplement des imams qui soient envoyés par des pays étrangers, mais des imams de la République française”, a-t-il développé. “On l’a fait par exemple sur la prise en charge des aumôniers sur la pénitentiaire, sur les militaires. C’est bien l’État qui est intervenu à ce moment-là. Oui faut-il peut-être d’une manière ou d’une autre que nous puissions intervenir”, a-t-il conclu.

Une formation “adaptée aux valeurs de la République”. En juin 2017, lors du dîner annuel de rupture du jeûne du ramadan organisé par le Conseil français du culte musulman (CFCM), l’instance représentative de la deuxième religion de France, le président Emmanuel Macron avait notamment insisté sur la formation des imams qu'”il importe de former sur le sol français et de façon adaptée aux valeurs de la République”.

Source :

europe1

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


eighteen − twelve =