Catalogne : les alliés du leader séparatiste estiment “impossible” le dialogue avec Madrid

Source: Internet

 

L’allié d’extrême gauche du gouvernement indépendantiste catalan a estimé samedi que tout dialogue avec Madrid était “impossible” et demandé en conséquence au leader séparatiste Carles Puigdemont d’acter le divorce avec le reste de l’Espagne

L’allié d’extrême gauche du gouvernement indépendantiste catalan a estimé samedi que tout dialogue avec Madrid était “impossible” et demandé en conséquence au leader séparatiste Carles Puigdemont d’acter le divorce avec le reste de l’Espagne.

La CUP, dont les dix députés sont indispensables à M. Puigdemont pour avoir la majorité au Parlement régional, a également dit “préparer des manifestations” dans toute la Catalogne la semaine prochaine.

“Le dialogue est impossible, la médiation est impossible”, a déclaré à la presse Nuria Gilbert, porte-parole de la CUP qui a augmenté la pression ces derniers jours sur M. Puigdemont pour qu’il déclare sans équivoque l’indépendance de sa région.

Le président catalan a bien fait une déclaration d’indépendance mardi devant le Parlement régional. Mais il l’a aussitôt suspendue en appelant au dialogue avec Madrid qui refuse catégoriquement.

Réponse lundi

Carles Puigdemont doit répondre avant 10H00 lundi au gouvernement espagnol. S’il persiste, Madrid lui accordera un délai supplémentaire jusqu’à jeudi matin pour faire machine arrière, avant de prendre le contrôle de la Catalogne comme le lui permet l’article 155 de la Constitution.

“Nous réclamons que la réponse lundi de Puigdemont soit affirmative”, a insisté la porte-parole de la CUP. “Qu’il lève la suspension (de la déclaration d’indépendance) pour qu’on ait un acte solennel et intelligible pour la proclamation de la république”, a-t-elle ajouté.

Peu auparavant, le numéro deux du gouvernement catalan, Oriol Junqueras, avait averti que l’offre de dialogue faite à Madrid ne pouvait porter que sur l’indépendance de la Catalogne, un préalable qui ferme un peu plus la porte à une entente entre les deux camps.

Les indépendantistes catalans s’appuient sur les résultats du référendum d’autodétermination interdit du 1er octobre, qu’ils affirment avoir remporté avec 90% des voix et 43% de participation, pour réclamer le divorce avec Madrid.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


nineteen − 13 =