Dans “El Mundo”, Macron tape sur Hollande (sans le nommer)

Image : Nouvelobs

 

En France, Emmanuel Macron se fait souhaiter son anniversaire en direct par Cyril Hanouna et limite au maximum ses interventions médiatiques. Auprès de la presse internationale, c’est autre chose : le chef de l’Etat a accordé ce mercredi 27 décembre une longue interview au quotidien de référence “El Mundo”, qui vient d’ailleurs de l’élire “personnalité de l’année”.

Macron – Delahousse : les coulisses du deal de l’interview “en marche”

Europe, crise des migrants, écologie : Emmanuel Macron aborde plusieurs sujets de fond dans cet entretien mais ce sont aussi les flèches qu’il envoie à ses prédécesseurs – dont François Hollande, qu’il ne nomme pas – qui interpellent. Et l’ancien candidat d’En Marche de tacler les “agendas cachés” qui ont guidé l’exercice du pouvoir des anciens locataires de l’Elysée… tout en vantant sa propre méthode.

“Cette méthode a brisé la confiance des Français”

Emmanuel Macron, à qui “El Mundo” demande s’il redoutait une opposition plus forte à sa réforme du Code du travail, explique, regrettant une “grande tradition française” :

“Pendant les primaires, la campagne est faite pour rassembler le noyau des militants mais ensuite, le programme est révisé afin de séduire un électorat plus large pour, enfin, gouverner d’une manière encore différente”.

Celui qui n’a pas eu à passer par la case primaire ajoute – François Hollande appréciera – :

“Cette méthode a brisé la confiance des Français. Mon engagement constant a été de dire clairement ce que je ferais en tant que président : ce ne sont pas des décisions faciles, mais elles ont été approuvées par le vote des Français et, par conséquent, aujourd’hui je les exécute, avec le gouvernement et le Parlement”.

Résultats sur le chômage dans les deux ans

Dans cet entretien, Emmanuel Macron commente également les “bons” résultats économiques du pays. Pour rappel, l’Insee a de nouveau relevé mi-décembre sa prévision pour la France en 2017, à 1,9%. Sur le chômage, le chef de l’Etat assure que “des résultats significatifs” viendront “au bout de 18 à 24 mois”.

“Je ne crois pas au mythe français des 100 jours, ce n’est pas un terme sérieux pour des réformes fondamentales. Mais la première année du mandat est cruciale : c’est le moment où interviennent les transformations qui produiront les résultats réels, notamment sur l’emploi, dans les deux ans”, indique Emmanuel Macron, qui regrette que l’économie française “souffre de freins persistants” malgré la récente “embellie”.

Source :

Nouvelobs

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


three × four =