Sans Neymar, le PSG gagne presque autant mais marque beaucoup moins

Source : leparisien

 

L’apport du Brésilien est considérable dans le jeu offensif du club parisien depuis le début de la saison.

Rarement une cheville n’aura suscité autant d’angoisse. Depuis dimanche soir et la sortie de Neymar sur une civière, les supporters parisiens se rongent les ongles et sont obnubilés par l’idée de savoir si le Brésilien sera rétabli et à 100 % pour le match retour de Coupe d’Europe contre le Real Madrid. Mais l’absence de Neymar est-elle réellement si préjudiciable que cela pour le PSG ? Petite tentative de réponse par les chiffres.

Par intermittence, Unai Emery a dû apprendre à vivre sans la star brésilienne. Que ce soit à cause d’une blessure ou d’un carton rouge, Neymar a raté 9 matchs sur les 39 disputés par le PSG toutes compétitions confondues depuis le 11 août. Dans les deux cas de figure, le bilan comptable est à chaque fois excellent. Avec Neymar, les Parisiens l’ont emporté 26 fois sur 30, soit un pourcentage de victoires de 87 %. Sans lui, le PSG est un tout petit peu moins fringant, mais il a tout de même enregistré 7 succès en 9 matchs (78 % de victoires).

Une soixantaine de passes en moins

Cela signifie-t-il que les supporteurs parisiens peuvent souffler un bon coup et attendre sereinement le duel avec les Madrilènes ? Pas si vite. Car si la victoire contre le Real de Zidane est indispensable, elle ne sera pas suffisante. Pour espérer se qualifier en quart de finale de la Ligue des champions, le PSG devra s’imposer en inscrivant au moins deux buts (il sera qualifié en gagnant 2-0, 4-1, 5-2, etc.). La probabilité que cela arrive est bien plus forte avec Neymar à la baguette.

Depuis son arrivée, Neymar a en effet inscrit 28 buts, délivré 16 passes décisives et est impliqué directement sur 41 % des buts marqués par les Parisiens lorsqu’il est sur le terrain. C’est simple : quand il est présent, le PSG tourne à une moyenne incroyable de 3,5 buts par match contre 2,8 buts lorsqu’il n’est pas sur le terrain ! Une différence d’autant plus importante que, dans un cas comme dans l’autre, son équipe encaisse un peu moins d’un but à chaque rencontre.

D’autres chiffres illustrent l’influence du joueur. Notons d’abord quelques constantes. Avec ou sans lui, l’équipe d’Unai Emery aime autant avoir le ballon dans les pieds. En moyenne, le PSG a la possession de la balle les deux tiers du temps et est aussi à l’aise dans la transmission avec 89 % de passes réussies.

En revanche, le nombre de passes tentées baisse significativement (697 contre 701) quand Neymar est au rendez-vous tandis que le nombre de tirs tentés grimpe en moyenne de 14,1 à 17,6. Ce n’est pas vraiment une surprise compte tenu du jeu en percussion du Brésilien, capable d’éliminer les adversaires par un coup d’accélérateur ou un dribble venu d’ailleurs.

Source :

leparisien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


eleven + 15 =