JO 2018 : Le géant dames reporté, des chutes en cascade… le vent souffle sur les Jeux

Photo: europe1

 

Le vent a encore été l’un des principaux acteurs de la matinée à Pyeongchang. Avec un géant dames reporté et une épreuve de slopesptyle féminin en snowboard largement impacté.

LA NUIT DES JEUXLe vent s’impose comme la grande star du début des Jeux olympiques de Pyeongchang. A son palmarès, déjà deux reports d’épreuves de ski alpin et des conséquences non négligeables sur le déroulement de certaines compétitions. Lundi, les bourrasques qui soufflent sur les différents sites de JO sud-coréens ont ainsi entraîné le report du géant dames et provoqué des chutes en série en snowboard féminin, dans l’épreuve du slopestyle.

Ça jette un froid, épisode 2. Le sport roi des Jeux olympiques d’hiver n’a décidément pas droit de cité pour l’heure à Pyeonchang. Après la descente hommes dimanche, c’est le géant dames programmé lundi qui a dû être reporté. On se consolera en se disant que la journée de jeudi sera royale. Au programme donc, une descente masculine intercalée entre les deux manches de géant féminin. On en salive déjà. D’autant que, selon les prévisions, le vent aura cessé de jouer les trouble-fêtes. En revanche, on est d’ores et déjà inquiet pour le combiné hommes, programmé mardi. Et dont la descente d’entraînement prévue dans la matinée a logiquement été annulée.

Sueurs froides. Le concours de slopestyle en snowboard féminin a tourné au jeu de massacre au Parc Phoenix. Prises dans les rafales, nombre de compétitrices ont fini leur run sur les fesses, sur le ventre ou sur le dos. Rarement, en tous cas, sur leur planche. Un spectacle gâché qui risque de déclencher la polémique sur la tenue même de l’épreuve. En attendant, une certaine logique a été respectée, puisque c’est la favorite américaine Jamie Anderson qui s’est imposée.

Pas de miracle en revanche pour Lucile Lefèvre. La seule Française engagée, qu’on avait du mal à classer même parmi les outsiders, n’a pas tenté le moindre saut, après deux erreurs sur des rails lors de ses deux passages. Celle qui termine 25ème sur 26 engagées ne peut donc pas évoquer l’excuse du vent. Mais à 22 ans, la native de Briançon a encore l’avenir devant elle.

Fourcade chaud bouillant. Tessa Worley, Tina Barioz et Adeline Baud-Mugnier privées de géant, il faudra donc attendre le biathlon en fin de matinée pour que la fibre patriotique vibre. Avec la poursuite dames à 11h10 et des chances de médaille pour Marie Dorin-Habert et Justine Braisaz, mais aussi, et surtout, avec la poursuite masculine à 13 heures. Décevant huitième, dimanche, Martin Fourcade aura à cœur de prendre sa revanche. Sauf qu’encore une fois, il faudra compter avec ce satané vent qui va, comme la veille, considérablement gêner les athlètes sur le pas de tir. Et comme quatre passages devant les cibles sont programmés, il faudra être particulièrement solide.

Le programme du jour (en heures françaises), avec les Français engagés :

(8h40) Hockey sur glace : Suisse-Japon, phase de groupes dames
(11h10) Biathlon : poursuite dames (10 km): Marie Dorin, Justine Braisaz, Anaïs Chevalier, Anaïs Bescond
(11h30) Ski acrobatique : bosses messieurs, 1re manche: Anthony Benna, Benjamin Cavet
(11h50) Luge : monoplace dames, 1re et 2e manches
(12h05) Curling : double mixte, demi-finale 2
(13h) Biathlon : poursuite messieurs (12,5 km) : Martin Fourcade, Simon Desthieux, Quentin Fillon-Maillet, Antonin Guigonnat
(13h) Ski acrobatique : bosses messieurs, 2nde manche : Sacha Theocharis, Anthony Benna (si qualifié), Benjamin Cavet (si qualifié)
(13h10) Hockey sur glace : Suède-Corée unie, phase de groupes dames
(13h30) Patinage de vitesse : 1.500 m dames
(13h50) Saut à skis : petit tremplin, individuel dames : Léa Lemare, Lucile Morat

Source :

europe1

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


seventeen + 13 =