Prix du gaz, ampoules halogènes, néonicotinoïdes… Ce qui va changer à partir du 1er septembre

Revue des nouvelles mesures qui entrent en vigueur ce samedi 1er septembre

Illustration d'ampoules halogènes.

 

Comme chaque année, la rentrée s’accompagne de quelques changements de réglementation et de tarifs. Voici les principales nouveautés à noter.

Pesticides : Les néonicotinoïdes, tueurs d’abeilles, interdits en France

Protéger les colonies d’abeilles en déclin. C’est le principal objectif de l’interdiction de ces insecticides neurotoxiques qui entre en vigueur à partir de samedi en France. Disponibles depuis le milieu des années 1990, les néonicotinoïdes sont utilisés pour débarrasser les cultures des chenilles, cochenilles, pucerons ou insectes mangeurs de bois mais sont soupçonnés de contribuer au déclin de colonies d’insectes pollinisateurs (abeilles et bourdons désorientés, sperme des mâles altéré, etc.).

Concrètement, cinq substances jusqu’alors autorisées en Europe pour des usages phytosanitaires seront bannies en France (othianidine, thiaméthoxame et imidaclopride, thiaclopride et acétamipride). Des dérogations seront possibles au cas par cas jusqu’au 1er juillet 2020 pour des produits à base d’acétamipride, et dans de « faibles volumes »,

Les ampoules halogènes interdites à la vente

Trop gourmandes en électricité, les ampoules halogènes seront interdites à la vente en Europe à partir de ce samedi. Six ans après la fin des lampes à incandescence,les LED (diodes électroluminescentes) vont avoir le champ libre pour conquérir le marché.

Ne soyez toutefois pas surpris si vous voyez encore des ampoules halogènes dans les rayons des magasins pendant quelque temps : les stocks chez les distributeurs pourront être écoulés et deux modèles d’halogènes (R7s et G9) bénéficieront en outre d’une exemption.

Hausse de 0,9 % des tarifs réglementés du gaz en septembre

Et ça continue encore et encore : les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter en moyenne de 0,9 % au 1er septembre, dans le sillage de la hausse des prix de gros. L’augmentation sera de 0,3 % pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 0,5 % pour ceux qui en font un double usage cuisson et eau chaude, et de 0,9 % pour les utilisateurs se chauffant au gaz.

Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 3,6 %, mais ils sont globalement en hausse depuis l’automne 2017.

Inscription automatique et gratuite des étudiants à l’assurance maladie

Bonne nouvelle pour les étudiants : à compter du 1er septembre, plus besoin de faire des démarches et d’ouvrir son porte-monnaie pour s’inscrire auprès de l’assurance maladie obligatoire : « en plus d’être automatique, elle devient gratuite, avec la suppression de la cotisation annuelle de 217 euros ».

Alors que la fin du régime de sécurité sociale des étudiants est programmée pour le 1er septembre 2019, l’année universitaire 2018-2019 fera office de période transitoire. « Tout étudiant débutant ses études supérieures à la rentrée 2018 continuera d’être affilié à son régime de protection sociale actuel, le plus souvent celui de ses parents », note l’Assurance maladie. Les étudiants poursuivant leurs études resteront, eux, provisoirement (et automatiquement) dans leur mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019. « Au 1er septembre 2019, ils basculeront automatiquement au régime général, excepté pour les étudiants de la LMDE dont la gestion du régime obligatoire a été confiée au régime général le 1er octobre 2015, et seront rattachés à la CPAM de leur lieu de résidence ». Pour bénéficier d’une couverture optimale, les étudiants devront toutefois remplir quelques formalités : création d’un compte sur ameli.fr, renseignement des données personnelles, envoi d’un RIB, etc.

Source :

20minutes

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


ten + eight =