Salon de l’Agriculture : le président Macron compare les retraites des agriculteurs à celle des cheminots

Source : europe1

 

“Je ne peux pas avoir d’un côté des agriculteurs qui n’ont pas de retraite, et de l’autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer”, a assuré Emmanuel Macron en visite au Salon de l’Agriculture.

Le président Emmanuel Macron a comparé les retraites des agriculteurs à celle des cheminots, face à l’un de ces derniers qui l’avait interpellé pour s’inquiéter de la réforme annoncée de la SNCF, au cours de sa visite samedi au salon de l’Agriculture.

“Les agriculteurs n’ont pas de statut” contrairement aux cheminots. “Je ne peux pas avoir d’un côté des agriculteurs qui n’ont pas de retraite, et de l’autre avoir un statut cheminot et ne pas le changer”, a répondu Emmanuel Macron face aux inquiétudes de ce salarié de la SNCF.

“Je suis petit-fils de cheminot. Allez voir les agriculteurs, ils n’ont pas de statut… faut pas raconter des craques aux gens. Vous avez quel âge ? Vous n’avez pas le même rythme que mon grand-père qui était cheminot”, a déclaré le président, tout en assurant ne pas vouloir “tout casser”.

Je ne vais pas faire rentrer un cheminot comme il y a 50 ans”. Emmanuel Macron a ajouté qu’il n’était “pas du tout pour rogner sur les salaires, mais on a des éléments de statuts et une gestion de l’entreprise qu’il faut adapter”, et “pour votre génération c’est mieux”. “Le monde n’est plus comme avant. Je ne vais pas faire rentrer un cheminot [à la SNCF avec un statut] comme il y a 50 ans, ce serait fou !” s’est exclamé le président tout en promettant au cheminot qu’il “viendra sur le terrain”.

Bientôt un calendrier pour la réforme. Matignon doit faire connaître lundi la méthode et le calendrier de la réforme de la SNCF qu’il va entreprendre à la suite de la présentation, la semaine dernière, d’un rapport sur la question. Réalisé par l’ex-patron d’Air France Jean-Cyril Spinetta, il lançait une quarantaine de pistes de réformes pour la SNCF, dont la transformation en société anonyme et la fin du statut des cheminots à l’embauche.

Source :

europe1

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


nineteen + 1 =