Laurent Wauquiez officialise sa candidature à la présidence des Républicains

Source : Internet

 

Laurent Wauquiez a officialisé sa candidature à la présidence des Républicains, pour laquelle il fait figure de grand favori. Une annonce faite au lendemain d’une réunion publique à Châteaurenard, où le président Les Républicains (LR) de la région AuvergneRhône-Alpes a appelé au « rassemblement » de son parti et à une droite « vraiment de droite ».

« Je suis candidat à la présidence des Républicains. Car je veux faire renaître l’espoir à droite. Je pense qu’on a besoin d’un profond renouvellement », a-t-il déclaré dans une interview au Figaro.

Prêt à viser la tête d’un parti meurtri par la séquence électorale 2017, avec l’échec de François Fillon au premier tour de la présidentielle et la division par deux de son nombre de députés à l’Assemblée, M. Wauquiez souhaite que « la reconstruction de [la] droite se fasse sur des valeurs claires ».

Grand favori

A plusieurs reprises, l’ancien ministre avait évoqué de manière allusive sa candidature, qui devrait être annoncée d’ici à dimanche et sa traditionnelle ascension du mont Mézenc (Haute-Loire).

Laurent Wauquiez est le quatrième candidat officiellement en lice pour ce scrutin, qui doit se dérouler les 10 et 17 décembre. Avant lui, Daniel Fasquelle (député du Pas-de-Calais)Florence Portelli (porte-parole de François Fillon lors de la présidentielle) et Laurence Sailliet (membre du bureau politique) ont également annoncé leur candidature. 250 000 militants encartés LR auront le choix lors du congrès virtuel des 10 et 17 décembre.

Laurent Wauquiez reste le grand favori de cette élection. Critiqué par une grande partie des ténors du parti, il est apprécié des militants. Ces dernières années, M. Wauquiez a pu se constituer une assise solide au sein des Républicains. A chaque conseil national, depuis 2014, il a notamment été le dirigeant le plus applaudi, en allant souvent plus loin que Nicolas Sarkozy sur les thèmes identitaires et conservateurs.

Les thèmes qu’il évoque régulièrement sont plébiscités par les adhérents du parti, qui n’ont cessé de se déporter vers la droite depuis plusieurs années : la lutte contre l’assistanat ; l’évocation de « racines chrétiennes » de la France ; l’euroscepticisme…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


11 − 3 =