Emmanuel Macron atterrit à Xian, première étape de sa visite en Chine

Source : europe1

 

Lundi, le président français va visiter cette cité millénaire et y prononcer un discours-cadre sur les relations franco-chinoises.

Le président français Emmanuel Macron a atterri lundi à 8h30 locales (1h30 en France) à Xian, ancienne capitale de l’empire du Milieu, pour la première étape desa visite d’Etat de trois jours en Chine, a annoncé l’Elysée.

Route de la soie. Emmanuel Macron, qui effectue son premier voyage officiel en Asie, a choisi de visiter d’abord cette cité millénaire du nord de la Chine, point de départ de l’ancienne route de la Soie, et d’y prononcer à la mi-journée son discours-cadre sur l’avenir des relations franco-chinoises. Il se rendra auparavant sur le site de la célèbre armée enterrée du premier empereur ainsi que dans la Pagode de l’oie sauvage et dans la Grande mosquée, deux lieux symboliques de la route de la Soie. Ce choix fait écho au projet colossal du président chinois Xi Jinpingde recréer de “nouvelles routes de la soie”, un ensemble de liaisons terrestres et maritimes entre l’Europe et l’Asie, en construisant des routes, ports, lignes de chemin de fer et parcs industriels dans 65 pays pour plus de 1.000 milliards de dollars.

Un dîner à quatre lundi soir. Après Xian, Emmanuel Macron, qui est accompagné de son épouse Brigitte et d’une soixantaine de dirigeants d’entreprises et d’institutions, se rendra lundi à Pékin où il restera jusqu’à mercredi. Lundi soir, il rencontrera pour un entretien restreint le président chinois et son épouse, avant un dîner à quatre.

Mardi, dans la Cité interdite. Mardi, point fort du voyage, il sera reçu de manière beaucoup plus formelle. Au programme, une visite de la Cité interdite, une rencontre avec le président de l’Assemblée nationale et le Premier ministre, une cérémonie d’accueil au Palais du peuple, la signature d’accords et de contrats, une déclaration conjointe puis un dîner d’Etat. Il rencontrera également des entrepreneurs et des chefs cuisiniers français installés en Chine. Mercredi, il se rendra à l’Académie chinoise des technologies spatiales, où les deux pays élaborent ensemble un satellite d’observation de la Terre.

Source :

europe1

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


5 × three =