rocès Abdelkader Merah: le frère du tueur condamné à 20 ans de prison

Source: Internet

 

Abdelkader Merah, le frère de l’homme qui a tué des militaires et des enfants juifs en mars 2012 à Toulouse et Montauban, a été condamné ce jeudi 2 novembre à 20 ans de réclusion criminelle.

Condamné à 20 ans de prison, assortis de 14 ans de sûreté, Abdelkader Merah écope de la peine maximum encourue pour association de malfaiteurs terroriste. Mais c’est moins que ce qu’avait demandé l’avocate générale. La cour a acquitté le frère du « tueur au scooter » pour complicité d’assassinats, qui aurait pu lui valoir la perpétuité, estimant que Mohamed Merah avait agi seul dans son équipée meurtrière.

Le président est revenu en détail sur les motivations de la cour. Il a notamment été retenu qu’Abdelkader Merah a influencé son frère et que compte tenu des propos tenus devant la cour, son appartenance à un réseau jihadiste ne faisait aucun doute. Il a notamment cité certaines de ses déclarations, comme celle tenue il y a quelques semaines lorsqu’il affirmait ne pas vouloir se soumettre aux lois de la République, préférant celles de Dieu.

Fettah Malki, qui a fourni les armes à Mohamed Merah, a quant à lui été condamné en état de récidive à 14 ans de prison, assortis d’une période de sûreté des deux tiers. Là encore, c’est moins que ce qui avait été demandé par l’avocate générale.

Lorsque le verdict a été rendu, la salle jusque-là silencieuse a laissé échapper quelques soupirs. Certains s’attendaient à une peine plus forte. Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah, sort de salle en larmes. « Ce n’est pas ça que j’attendais. Je pense qu’on n’est pas allé jusqu’au bout. Mon fils est mort debout, il n’est pas mort pour rien. On doit se réveiller », affirme-t-elle.

Une réaction que dit comprendre Me Jean Tamalet, avocat d’une des parties civiles, qui regrette que la complicité n’ait pas été retenue. Mais il tempère : « Les motivations du verdict sont d’une sévérité impitoyable et donne un signal très fort aux jihadistes, aux radicalisés et aux salafistes intégristes. » « La cour d’appel spéciale de Paris n’a pas plié ni cédé ni devant les terroristes de tout poil ni devant certaines menaces qui avaient pu lui être, de façon voilée, adressées », complimente Me Patrick Klugman, l’avocat de la famille Sandler.

Me Dupont-Moretti, l’avocat d’Abdelkader Merah, a lui aussi salué ce jugement et les juges pour avoir « résisté à la pression de l’opinion publique ». « J’ai une pensée pour le désarroi et le chagrin des victimes, injustement confrontées à un faux coupable que l’on a fabriqué pour étancher leur soif de justice », a-t-il également déclaré.

Fettah Malki a déjà annoncé « a décidé de faire appel » du verdict, a annoncé son avocat Me Christian Etelin. Abdelkader Merah a dix jours pour faire de même.

Source :

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


1 × three =