Disparition de Jacques Sauvageot, l’un des leaders de Mai 68

Source: Internet

 

En France, il a été l’une des figures majeures de Mai 1968. Jacques Sauvageot est décédé samedi 28 octobre à l’âge de 74 ans. A l’époque, il était vice-président de l’Unef, le syndicat étudiant. Il meurt à quelques mois des 50 ans de Mai 1968.

Avec Alain Geismar et Daniel Cohn-Bendit, Jacques Sauvageot forma le trio vedette qui ébranla le pouvoir gaulliste en mai 1968. Ils participeront ensemble, le poing levé, à l’occupation de la Sorbonne avant d’être arrêtés par la police.

Jacques Sauvageot était le plus mystérieux et le plus discret des trois leaders, refusant longtemps, dans les années qui suivirent, qu’on le filme ou qu’on l’interviewe. Il avait toutefois rompu le silence dans les années 1990 : Mai 68 est un véritable « mythe fondateur », à la source des « radios libres comme du féminisme, de l’émergence de la société civile comme de la critique du socialisme réel », déclarait-il en mai 1993 dans un entretien à l’AFP.

Jacques Sauvageot deviendra finalement professeur en histoire de l’art puis directeur régional de l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes. Il disparait des suites d’un accident survenu en septembre, à quelques mois seulement du cinquantenaire de Mai 68.

Source :

RFI

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


9 − three =