Bordeaux: Encore en retard, la nouvelle billétique du réseau TBM devrait être fin prête en mars 2019

La nouvelle billétique sans contact a du mal à se mettre en place sur le réseau de transports de Bordeaux Métropole

Les anciens valideurs (jaunes) et les nouveaux (blancs) sur le réseau de transports bordelais TBM.

 

  • Selon le nouveau calendrier donné par Thales, l’ensemble des nouveaux distributeurs sera installé en novembre, et le système sera fin prêt en mars 2019.
  • L’élu Christophe Duprat évoque un saut technologique considérable qui justifie cet important retard.
  • Cette nouvelle billétique permettra la mise en place de la nouvelle tarification solidaire.

La nouvelle billétique sur le réseau TBM ? « Cela avance » assure, mi-optimiste, mi-résigné, Christophe Duprat, le vice-président de Bordeaux Métropole en charge des Transports. « Pas aussi vite que nous le souhaiterions, mais cela avance. Le président Alain Juppé a rencontré les représentants de Thales et leur a dit ce qu’il en pensait. Mais aujourd’hui c’est sur les bons rails… » Il faut dire que le dossier a désormais… Vingt mois de retard.

« Nous sommes en train de déployer les billets sans contact, qui représentent environ la moitié des billets distribués, poursuit l’élu. Cela se déploie aussi au niveau des conducteurs, qui proposent désormais une nouveauté : le Tickarte aller-retour. »

Directeur de Keolis Bordeaux, Hervé Lefèvre assure de son côté qu’il ne reste « plus qu’une cinquantaine de distributeurs de titres à déployer » ce qui devrait être fait « à partir de début octobre. » « Aux vacances de la Toussaint, 100 % des nouveaux distributeurs de titres seront installés. On ne distribuera plus sur le réseau que des titres sans contact. Idem pour les 280 dépositaires. »

Nouvelle carte d’abonnés en mars 2019

Néanmoins, prévient le patron de Keolis Bordeaux, « nous garderons encore à bord des véhicules les valideurs jaunes, car on en aura besoin jusqu’au moment où on va changer la carte d’abonnement TBM, qui elle sera déployée en février-mars 2019. » Sur le calendrier, Christophe Duprat ne veut, lui, plus s’avancer. « C’est en tout ce qu’a dit le président de Thales au président de Bordeaux Métropole. Moi je suis très prudent sur les dates. »

A partir de mars, « on enverra aux 204.000 détenteurs de la carte une nouvelle carte, poursuit Hervé Lefèvre, et là on pourra s’affranchir des valideurs jaunes, mais jusque-là notre base de données clients reste reliée à l’ancien système, donc au dispositif de valideurs jaunes. »

Possibilité d’acheter un titre de transport dans le tram ou le bus

Si tout se passe comme prévu, à partir de mars 2019, tous les services liés à cette nouvelle billétique pourront se mettre en place. Il y aura par exemple la possibilité d’acheter ses titres de transport directement dans les trams ou dans les bus, avec sa CB ou son téléphone portable. « Nous avons souhaité avoir un système extrêmement high-tech​, et le saut technologique considérable que l’on veut explique le temps nécessaire à cette mise au point, justifie Christophe Duprat. Quand on a signé notre contrat avec Thales, il n’y avait pas tout cela sur les étagères, il a fallu affiner avec les équipes de Bordeaux Métropole et de Keolis. Heureux seront les réseaux qui, demain, appliqueront le système bordelais, car nous sommes en train d’essuyer les plâtres, un peu comme nous l’avons fait pour l’APS [Alimentation par le sol]. »

Enfin, cette nouvelle billétique engendrera la mise en service de la tarification solidaire – qui ne se déclenchera plus en fonction du statut de l’usager, mais en fonction de ses revenus – ainsi qu’une nouvelle « palette de réductions » qui permettra d’aller « au-delà de blanc ou noir, de gratuit ou payant. »

Source :

20minutes

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


13 − thirteen =