Le tourisme français en augmentation de 3,7 % cet été

Source : Internet

 

Après un début d’année prometteur, la France a enregistré cet été de « belles performances » touristiques, rattrapant les mauvais résultats de l’été précédent dus aux attentats mais sa compétitivité reste affectée par les très bons scores de l’Espagne ou du Portugal.

« Le bilan de la saison d’été va être positif, avec un bon mois d’août et un mois de septembre qui fait état d’un bon niveau de réservations. et surtout, le très gros porteur qu’est la ville de Paris enregistre de belles performances », se réjouit Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme.

Dès le printemps dernier, le tourisme français faisait mieux qu’avant les attentats de Paris et Nice, le nombre de nuitées dans les hébergements collectifs touristiques (hôtels, campings, résidences de tourisme, villages de vacances, etc.) progressant de 10,2 % au deuxième trimestre sur un an, selon l’Insee.

+9,4 % en Ile-de-France

Selon des chiffres du cabinet MKG, pour les mois de juillet et août, Paris a enregistré un RevPar (revenu par chambre disponible, indicateur clé du secteur de l’hôtellerie) en hausse de 5,2 %, à 117,70 euros. Plus globalement, l’Ile-de-France enregistre, elle, un RevPar en hausse de 9,4 %.

Sur l’ensemble de l’Hexagone, le RevPar est en hausse de 3,7 % sur les mois de juillet et août. « Le mois d’août, qui représente a lui seul un RevPar en hausse de 8,1 %, est venu sauver l’été car le mois de juillet était moins bon en raison de la météo notamment », commente Vanguelis Panayotis, directeur des opérations chez MKG.

Les traditionnelles régions Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA)- Languedoc et la façade Atlantique ont respectivement enregistré en juillet et août des RevPar en hausse de 1,1 % et 0,4 %.

Par segment, selon MKG, la plus forte hausse de RevPar est enregistrée par le moyen de gamme (+6,8 %), quand la plus faible se situe au niveau du haut de gamme (+1,6 %). « Notre chiffre d’affaires est en hausse de 7 % par rapport à l’été dernier, c’est donc bien mais il est certain que nous ne sommes pas au niveau de là où nous étions en 2012 », déclare François Delahaye, directeur général du Plaza Athénée à Paris.

Hausse de 40 % pour AirBnB

Le taux d’occupation du palace parisien situé avenue Montaigne « s’établit en août à 60 %, contre 80 % en août 2012 », donne-t-il en exemple.

Du côté des plateformes de location, les chiffres sont encore meilleurs. « C’est une très belle saison d’été : sur la période du 1er juin au 31 août, on totalise 5 millions d’arrivées voyageurs en France, soit une augmentation de 40 % par rapport à la même période l’an dernier », affirme Emmanuel Marill, directeur France de Airbnb.

Sur cette période, M. Marill précise que la plateforme « a accueilli 25 % de familles », un phénomène « plus marqué que l’an dernier », note-t-il.

Autre phénomène selon lui, le retour des voyageurs en provenance d’Asie : la clientèle japonaise est en hausse de 60 %, la clientèle coréenne en hausse de 20 % et la clientèle chinoise en hausse de 35 %.

L’Espagne et le Portugal devant

« L’hôtellerie française signe un bel été 2017, et nous en sommes ravis mais les pays voisins européens sont devant nous, il ne faut pas s’endormir », prévient Roland Héguy, président de l’Umih, principale organisation professionnelle du secteur.

Selon MKG, quand la France enregistre une hausse de 3,7 % de RevPar pour l’été, l’Espagne enregistre une hausse de 6,1 % et le Portugal une hausse de 5,6 %.

Concernant les prix moyens, quand la France enregistre une baisse de 1,8 %, l’Espagne enregistre une hausse de 6,5 % et le Portugal une hausse de 9 %.

« En terme de chiffre d’affaires, la France est en hausse de 3,5 % cet été, face à l’Espagne qui est elle en hausse de 10 % et le Portugal en hausse de 18 %, cela marque un important retard de l’Hexagone », pointe Didier Arino.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


fifteen + 15 =