Monaco, trois défaites, deux nuls : Thierry Henry dans les pas de Didier Deschamps

L’entraîneur monégasque, qui n’a toujours pas goûté au succès depuis son investiture, n’est pas le premier champion du monde à connaître des débuts compliqués sur un banc de touche.

Photo : leparisien

 

En poste depuis bientôt un mois, Thierry Henry est toujours en quête d’un premier succès avec Monaco. Mardi soir, il a concédé un nouveau revers, le troisième en cinq rencontres, toutes compétitions confondues, face à Bruges (4-0). Pour autant, l’ancien attaquant d’Arsenal n’est pas le premier champion du monde à connaître des débuts délicats comme entraîneur.

Deux de ses trois prédécesseurs ont vécu des premiers pas compliqués en Championnat de France. Cet été, Patrick Vieira a été battu avec Nice lors de la première journée, contre Reims (0-1). L’ancien technicien du New York City FC a dû attendre la quatrième journée pour obtenir sa première victoire, à Lyon (1-0).

Le même parcours

A l’été 2001, cela a été encore plus délicat pour Didier Deschamps, qui débutait avec l’AS Monaco en remplacement de Claude Puel. Lui aussi a connu la défaite pour ses débuts en Ligue 1, à domicile contre Sochaux (0-1). Et il n’a goûté au succès que lors de son sixième match, contre Troyes (2-0). Par un étrange mimétisme, il comptait comme Henry trois défaites pour deux nuls après cinq rencontres, exclusivement en Ligue 1 pour DD. Un compétition où Monaco figurait alors à l’avant-dernière place, son classement actuel dix-sept ans plus tard.

Si Henry veut s’inscrire dans les pas de son aîné, champion du monde avec les Bleus en juillet 2018 et devenu, depuis, une des références mondiales à ce poste, il doit donc rompre cette spirale dès dimanche face au… PSG. Laurent Blanc s’en est mieux sorti. Lancé par Bordeaux en 2007, il avait débuté en l’emportant face à Lens (1-0).

Source :

leparisien

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


15 + 2 =