Élections de mi-mandat aux États-Unis : “À Flint, les habitants n’ont pas confiance dans les politiques”

Cette ville désindustrialisée du Michigan a été victime d'un immense scandale sanitaire en 2014. Depuis, les habitants sont devenus très méfiants vis-à-vis des politiques.

Photo : bryan mitchell photo shelter

 

Aux États-Unis, l’un des états les plus disputés pour les élections de mi-mandat sera le Michigan. Il a été remporté par Donald Trump à la présidentielle de 2016, mais les démocrates espèrent y faire un bon score. Pour prendre la température dans cet État, direction Flint : c’est le berceau de General Motors, la ville du réalisateur Michael Moore et aussi le lieu de l’un des scandales sanitaires les plus importants de ces dernières années aux États-Unis. En 2014, les canalisations en plomb de la ville ont été contaminées par l’eau de la rivière voisine. Quatre ans plus tard, plusieurs quartiers n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Résultat : les habitants semblent avoir perdu confiance dans les politiques.

Une zone encore ravagée par la pollution

Trois matins par semaine, devant cette église baptiste du centre-ville, des volontaires distribuent des packs entiers de bouteilles d’eau. La file de voitures est ininterrompue. Quatre ans après le scandale sanitaire et la décision des autorités locales de puiser l’eau de la ville dans la rivière Flynn polluée, environ 10 000 maisons ont encore des canalisations contaminées.

Melissa Mays et ses trois enfants ont depuis d’importants problèmes de santé. Elle a créé l’organisation Water, we’re fighting for : “On ne cuisine pas et on ne boit que de l’eau en bouteille. Les gens me demandent pourquoi je ne pars pas, mais si on part, ils gagnent. Le reste du pays va finir comme nous, sauf si vous vous battez. Depuis que Trump est au pouvoir, les gens réalisent que ce n’est pas juste Flint, que ça peut arriver à tout le monde.”

C’est le point positif avec l’arrivée de Trump : c’est qu’on voit des gens ordinaires commencer à se battre.Melissa Maysà franceinfo

La crise de l’eau à Flint a entraîné une perte de confiance des électeurs. Pour ses midterms, démocrates et républicains sillonnent la ville pour dire aux gens d’aller voter, le 6 novembre. À la réunion hebdomadaire des républicains, la section locale est dirigée par Tom Mc Coy : “Ce n’est pas spécifique à Flint. Dans tout l’État, La crise de l’eau a été un désastre et beaucoup de gens sont à blâmer. C’est lamentable et ça nous inquiète.”

Référendum pour ou contre Trump

Dans cet État du Michigan frappé aussi par la désindustrialisation, ces midterms seront également un référendum pour ou contre Trump. Eric Mays est élu démocrate à la mairie de Flint : “Le Michigan a toujours été un ‘swing state’ donc ces midterms sont un test. Les gens voient bien comment le gouvernement agit sous la présidence Trump. Il divise le pays pour renforcer sa base. Je pense que l’Amérique vaut mieux que ça.”

À la présidentielle de 2016, Donald Trump avait remporté le Michigan. Mais pour ces élections de mi-mandat, les démocrates de Flint espèrent que la population se souviendra que c’est un gouverneur républicain qui a pris la décision de pomper l’eau de la ville dans cette rivière polluée.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


nineteen + sixteen =