Amanda Lear, pas très famille, n’a pas voulu assister à l’enterrement de sa mère

Invitée de l'émission Le Divan ce vendredi 9 novembre, Amanda Lear s'est confiée à Marc-Olivier Fogiel. Elle a notamment évoqué sa carrière, ses succès, mais également ses liens inexistants avec sa famille.

Photo : youtube

 

Amanda Lear est une artiste atypique, inclassable qui a toujours su entretenir le mystère sur sa vie et certains détails restés flous de sa carrière. Loin de vouloir tout révéler à Marc-Olivier Fogiel, la comédienne et chanteuse qui a été, autrefois, la muse de Salvadore Dali, s’est tout de même prêtée au jeu de la confession on s’allongeant sur le divan de l’émission éponyme. A cette occasion, Amanda Lear, qui est toujours fâchée avec Sylvie Vartan, a tiré le fil de sa vie en évoquant ainsi son parcours.

Mais pour mener la vie qu’elle souhaitait, Amanda Lear a décidé, il y a longtemps de couper tout lien avec sa famille. Elle pensait alors que sa famille très bourgeoise n’aurait pas apprécié ses choix de carrière. « Je ne pense pas que la famille soit très fière de vous voir poser à poils parce que vous faites du cinéma, vous posez pour des photos pour Playboy, » a-t-elle ainsi déclaré à Marc-Olivier Fogiel ce vendredi 9 novembre dans Le Divan. Elle s’est ainsi délestée de toutes attaches, au point même de ne pas assister à l’enterrement de sa mère. « J’étais à Londres, »confiera-t-elle tout simplement.

Mais cette vie qu’Amanda Lear s’est choisie n’est pas sans regrets. « De toute façon je ne suis pas très famille. Maintenant, je n’ai plus de parents, je n’ai plus personne. Peut-être que ça me manque c’est vrai, quand arrivent les Noël, on aimerait avoir des gamins, des enfants, des cousins, tout ça… J’ai pas ! J’ai mes chats. Ça me manque un petit peu, » concède ainsi la star à Marc-Olivier Fogiel qui vient de sortir un livre autobiographique intitulé Délires.

Source :

gala

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


2 × one =